8 profils de candidats à n’embaucher sous aucun pretexte

Publié par | 20 mars 2015 | Recruteurs


Mauvais candidat

Bref, la mini-série de Canal, dressait un portrait acide du monde de l’entreprise. On y découvrait des profils types d’employés, entre le “trombone” bon à être trituré dans tous les sens et la “colle” qui “sent bon mais qui saoule”. Vous pourrez esquiver les pires d’entre eux en prêtant attention à quelques signes annonciateurs durant l’entretien d’embauche. Voici 8 profils de candidats dont l’embauche est à éviter.

Ceux qui en font trop

Le “Tanguy”

Il ou elle est venu accompagné de sa maman à l’entretien, qui l’attendra patiemment dans le hall d’entrée, et qui lui demandera aussitôt terminé, anxieuse, si tout s’est bien passé. Même si l’attention est bienveillante, vous préférerez choisir un adulte, pas un grand adolescent trop couvé. Que se passera-t-il en cas de soucis, ou durant la première réunion importante auquel il sera convié ? Ce candidat repassera une fois affranchi.

“L’égoïste-opportuniste”

Si le candidat vous demande quelle est votre politique sur les retards et les RTT lors du premier entretien d’embauche et qu’il n’hésite pas à évoquer le montant de sa première augmentation, au lieu de parler des projets auxquels il sera amené à participer, méfiez vous. Une trop grande attention à ses intérêts individuels prendra le pas sur la considération collective, et ce candidat se transforma sans doute en un employé extrêmement individualiste.

“L’orateur”

Certains candidats ont tendance à ne pas savoir s’arrêter de parler lors d’un entretien, tant et si bien que vous ne parvenez même pas à en placer une. Le pire étant un candidat qui s’arrête pendant son monologue et vous demande “Vous pouvez répéter la question s’il vous plaît ?

Le “Verre plein, qui déborde même”

Ce candidat n’hésitera à gonfler éhontément ses expériences, compétences et diplômes afin d’obtenir le poste pour lequel il a postulé. Vous n’aurez qu’à lui demander de décrire en détails ses “accomplissements majeurs” qu’il mentionne dans son CV et vous pourrez le démasquez sans difficultés. En cas de doute, n’hésitez pas à vérifier ses dires.

Ceux qui n’en font pas assez

“L’improvisateur”

Ce candidat n’a pas jugé bon de se renseigner sur l’entreprise avant l’entretien et c’est ainsi qu’au moment où vous lui demandez si il a des questions, vous n’obtenez de lui qu’un regard vide et paniqué. Ce manque d’implication dans son processus de recherche d’emploi se retrouvera sans doute dans le travail effectué si vous l’embauchez, vous préférerez alors prendre quelqu’un d’autre.

Le “minimaliste”

De l’autre côté du spectre de l’éloquence de la part des candidats, on peut également trouver ce type de candidat, qui ne répondra pas à vos questions par des phrases autres que “oui” et ”non”. On peut comprendre le stress, mais avoir l’impression de mener un interrogatoire ne jouera pas en faveur de ce candidat.

Le fameux “trombone”

Peu importe ce que vous lui demanderez ou proposerez, vous connaissez déjà la réponse, “oui”. Bien que l’ouverture d’esprit et un désir de concession soient importants dans la sphère professionnelle, un bon candidat doit aussi savoir précisément ce qu’il veut et ce qu’il attend de son emploi.

Le “flegmatique”

Bien qu’il puisse être repéré bien avant l’entretien, notamment lorsqu’il se trompe dans l’orthographe du nom de votre entreprise ou encore mieux dans l’orthographe de votre nom, ce type de candidat se caractérise par une absence de vérification et de relecture dans son approche de la recherche d’emploi. Son manque d’implication se transmettra à vos autres employés si vous l’embauchez, ce qui n’est pas souhaitable. Vous préférerez donc faire l’impasse.

 

Une fois que vous serez parvenu à trouver celui ou celle qui vous apportera satisfaction, vous pourrez en vous remémorant les bons et les moins bons candidats dire “Bref, j’ai fait passer des entretiens d’embauche”.

 

Partiellement traduit de l’article “13 Types of Job Applicants You Should Never Hire” écrit par Steve Coday et publié sur le site Inc.com

 

721 vues, 1 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


        

Copyright © 2017 | Indusio, un site édité par Exapro

Rejoignez nous sur Facebook et restez informés de l'actualité de la métallurgie !Notre page Facebook