Comment se servir au mieux du langage corporel en entretien

Publié par | 30 septembre 2014 | Candidats


logo Bodylanguage

Lors d’un entretien d’embauche, convaincre le recruteur que vous êtes la personne idéale n’est pas une tâche aisée, si votre discours est un élément essentiel, votre attitude est elle aussi analysée par vos recruteurs !

Dès que vous entrez dans une pièce, avant même de dire bonjour, les gens essayent déjà de comprendre qui vous êtes, et cette première impression est un élément déterminant lors d’un entretien.

Selon un sondage publié par le site d’emploi CareerBuilder, 48 % des recruteurs affirment que dans les cinq premières minutes d’un entretien, ils savent si un candidat est bon pour le poste et le langage corporelle y est sûrement pour beaucoup.

Quels sont les points importants pour transmettre le bon message a vos recruteurs ?

L’importance du contact visuel :

70 % des recruteurs estime que le manque de contact visuel est une erreur grave pour un entretien d’embauche.

Vous avez du mal à soutenir le regard de votre interlocuteur. Prenez sur vous, détourner le regard peut faire croire que vous vous ennuyez ou que vous manquez de motivation.Forcez-vous à regarder le recruteur, sans pour autant le fixer, recherchez le contact visuel. Pour cela alternez avec des regards directs et d’autres plus furtifs, sur le côté.

L’importance du sourire :

44 % des recruteurs estime que le manque de sourire une des pires erreurs pour un entretien d’embauche

On l’a dit, la première impression compte beaucoup. Dès les premières secondes de votre entretien, Votre recruteur se fait une idée sur vous qu’il cherchera à confirmer par la suite. C’est pourquoi le sourire compte énormément n’hésitez pas à arborer un sourire franc et chaleureux, mais évitez le sourire forcé.

L’importance de la gestuelle :

  • La mauvaise attitude,
  • trop d’agitation,
  • jouer avec quelque chose sur la table,
  • les bras croisés,
  • jouer avec ses cheveux,
  • toucher son visage,
  • parler trop avec les mains
  • Poignée de main trop molle

Tous ces gestes la sont à la suite du classement des erreurs à éviter.
Ils peuvent montrer le stress, le manque de motivation voire l’ennui ! Le but n’étant pas de rester statique, mais d’éviter les gestes superflus pour garder l’attention de votre interlocuteur et éviter les mauvaises impressions

Il est normal d’être nerveux pendant votre entretien, mais vous devez apprendre à contrôler votre corps et votre visage et faire en sorte que votre nervosité ne soit pas trop visible pour votre recruteur . Si votre langage corporel traduit l’anxiété, ils penseront que vous n’êtes pas assez compétent ou que vous manquez de confiance en vous pour accomplir les tâches requises.

Être attentif à son interlocuteur, la clef de l’entretien d’embauche ?

Si votre langage corporel est important vous pouvez quand même jeter un coup d’oeil sur votre recruteur. Identifiez les gestes qui pourraient le braquer et apprenez à décrypter son propre langage corporel peut être un atout majeur, afin de savoir comment réagir à certaines situations.

D’après Stephen Bunard, un synergologue (personne qui étudie l’art de décrypter le langage du corps), s’il vous parle en présentant plutôt son profil gauche, alors il est dans la spontanéité, la confiance et le lien. Vous pourrez jouer davantage sur l’affectif, en racontant et détaillant votre récit d’anecdotes.
Mais si le recruteur vous parle en présentant plutôt son profil droit, cela signifie que son cerveau tente d’analyser et de classer ce que vous lui dites. Dans ce cas là, il faudra davantage être dans l’argumentation et raconter votre parcours comme une progression logique.

De même, lors d’une discussion, la main gauche montre la spontanéité alors que la main droite est celle de la logique argumentative. Cherchez laquelle est le plus en mouvement quand votre interlocuteur s’exprime et vous aurez un indice de l’état d’esprit dans lequel il se trouve !

Il est aussi possible de décrypter un sourire. Si on veut vérifier que quelqu’un sourit vraiment, il ne faut pas regarder sa bouche, mais ses yeux. Si les petits muscles autour des paupières se rétractent, c’est qu’en général le sourire est sincère. Si le recruteur est suspicieux, la partie en dessous de l’œil se distendra.

Il faut aussi regarder du coté des démangeaisons chez son interlocuteur, se gratter le visage, les bras ou le bas du dos… Les démangeaisons montre chez une personne l’ennui.

A vous de réagir en fonction et de modifier votre discours afin qu’il attire à nouveau toute l’attention de votre interlocuteur. Observer son interlocuteur peut donc donner un avantage non négligeable pendant un entretien !

 

864 vues, 1 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


        

Copyright © 2017 | Indusio, un site édité par Exapro

Rejoignez nous sur Facebook et restez informés de l'actualité de la métallurgie !Notre page Facebook