Egalité hommes/femmes et la métallurgie

Publié par | 22 octobre 2014 | Marché de l'emploi


He for she

Aujourd’hui la question de d’égalité homme/femme est plus présente que jamais. On pense encore au discours très récent d’Emma Watson ambassadrice à l’ONU femmes et le lancement de la campagne HeForShe visant à mobiliser le plus de monde pour l’égalité des sexes ou encore à la mise en place plus tôt cette année de nouvelles lois.

Certes, le problème n’est pas réglé, mais ce qui est sur : c’est que les idées et les moeurs commencent à changer.

Qu’en est-il du secteur de la métallurgie ?

Pour la grande majorité les salariés préfèrent travailler avec des hommes et des femmes. Malheureusement le secteur de la métallurgie reste un domaine dont les postes sont occupés majoritairement par les hommes.

Réputer plus difficiles on pourrait croire qu’une femme n’est pas capable de tenir le choc face à ces métiers. Les idées fausses perdurent…

Les aptitudes des hommes et des femmes ne sont pas si différentes et les métiers évoluent beaucoup plus vite que l’image que peut en avoir le grand public. Avec l’ère de l’automatisation, il n’y a que très peu de métiers qui demeurent quasi inaccessible.

Certes hommes et femmes ne sont pas identiques.

Nous avons nos différences. Ce n’est pas plus mal d’ailleurs n’est-ce pas ?

  • A commencer par les différences physiques : les hommes sont en moyenne plus grands et ont une masse musculaire plus importante que les femmes. Les femmes sont en revanche tout aussi endurantes.
  • Il y a aussi l’expression des émotions ou la façon de se repérer dans l’espace… Mais ces différents points ne valent pas pour toutes les femmes, ni pour tous les hommes.

Mais le plus important est, que ces différences ne veulent pas dire que les femmes ne peuvent pas avoir (ou développer) des compétences habituellement associées aux hommes.

Eh oui, les capacités physiques et la majorité des compétences professionnelles peuvent être développées par un apprentissage, dans le cas des hommes comme dans celui des femmes.

Et si nous sommes différents sur certains points, beaucoup d’autres nous rapproche. Nous sommes des êtres humains avant tout non ?

Les compétences des salariés peuvent être différentes, sans pour autant que certaines soient supérieures à d’autres. Elles peuvent avoir une valeur et une importance équivalentes pour l’entreprise tout en étant distinctes.

  • Un point commun primordial : notre contribution au bon fonctionnement de l’entreprise, au final l’un sans l’autre nous ne sommes pas grand-chose !
  • Hommes et femmes partagent le sens de l’investissement professionnel
  • Le goût pour les défis techniques,
  • L’attachement à l’environnement de travail
  • La fierté d’appartenir à des métiers « concrets »

D’ailleurs tous les métiers de la métallurgie sont accessibles aux femmes, pas seulement les métiers commerciaux ou administratif, mais aussi ceux réputer plus exigent !

  • L’usinage convient parfaitement aux femmes. Il s’agit de fabriquer des pièces à partir de machines outils comme le tourneur et le fraiseur à commandes numériques. Les qualités demandées pour exercer ce métier : méthodique, autonome, sens des responsabilités ; qualités souvent reconnues chez elles.
  • La chaudronnerie et le soudage sont encore marqués par une image machiste malheureusement, car réputé plus dur physiquement. Pourtant, nous sommes encore une fois plutôt complémentaires : les hommes peuvent aider pour les pièces lourdes, tandis que les mains plus fines des femmes peuvent aider pour les pièces difficilement accessibles.

La clef du succès ?

Faire jouer les complémentarités.

Les équipes mixtes peuvent être plus performantes que les équipes « unisexes » : il y a moins de compétition, plus d’entraide et une meilleure ambiance de travail.

Néanmoins, il va encore falloir régler quelques détails : L’équité entre salariés des deux sexes n’est pas encore parfaite (on pense notamment aux salaires) même si notre secteur n’est pas le pire, celles-ci restes quand même présentes. Il faudrait aussi redorer l’image de nos industries pour les rendre attrayantes auprès des femmes, une bonne solution pour rééquilibrer le nombre d’hommes et de femmes au sein d’une usine (des campagnes de sensibilisation ont déjà étés lancées).

871 vues, 2 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


        

Copyright © 2017 | Indusio, un site édité par Exapro

Rejoignez nous sur Facebook et restez informés de l'actualité de la métallurgie !Notre page Facebook