Fiche métier: L’outilleur

Publié par | 18 mars 2015 | Fiche métier


Outilleur

Sans outils il est impossible de produire. Or qui produit l’outil ? Sans refaire l’histoire de l’œuf et de la poule, découvrons aujourd’hui le métier d’outilleur, l’ouvrier en charge de la mise au point des outils qui permettront la production en série.

Description de l’activité:

Son activité s’exerce principalement dans l’industrie de l’automobile ou dans les chantiers navals.

Les principales missions de l’outilleur sont, comme son nom peut le laisser entendre, liées aux outils :

  • La production métallurgique requiert l’utilisation de moules, dans lesquels seront coulé  les métaux afin d’obtenir l’objet ou la forme escomptés. L’outilleur est en charge de la création de ce moule d’après la lecture de plans et de schémas.
  • L’outilleur est également en charge de la création de l’outil. Après avoir étudié le plan de l’outil constituant par constituant, il le compose ensuite en associant les éléments. Il se servira pour cette tâche d’une fraiseuse, qui lui permet de modeler le métal par “enlèvement” de matière.
  • Il est ensuite en charge du test des outils avant qu’ils ne soient utilisés pour la production à grande échelle. Pour cela, il va lancer une production à petite échelle en se servant des outils qu’il a mis au point. En cas de soucis, qu’il est d’ailleurs tout au long du processus de production en charge de contrôler, il va devoir alors reprendre la conception de l’outil en corrigeant ce qu’il ne va pas.
  • Aujourd’hui, dû à la généralisation de l’utilisation de machines de production à commande numérique, l’outilleur est chargé du contrôle de l’exécution de la production par cette machine et doit pouvoir réaliser les modifications nécessaires en cas de besoin.
  • Hormis la création des outils et des moules destinés à la production en masse, l’outilleur sera ensuite chargé de leurs entretiens.

Profil:

Quelques qualités sont essentielles pour l’exercice de ce métier.

  • Minutie :

Afin de concevoir l’outil, l’outilleur doit pouvoir se tenir à un plan de conception extrêmement précis. La moindre erreur de conception dans une pièce peut dans un premier temps causer un outil défaillant et retarder la production de série.

  • Goût pour la géométrie :

L’outilleur doit pouvoir concevoir un outil quelle que soit sa forme, d’après des plans très techniques. Une bonne représentation dans l’espace d’après des plans “de coupes” est donc souhaitable. Une capacité à dessiner et à lire des dessins industriels est aussi bénéfique pour l’outilleur.

  • Habilité à la communication :

Que ce soit avec les clients ou avec ses collègues, l’outilleur doit pouvoir communiquer. Ce poste constitue le lien entre les concepteurs et la chaîne de production et il est ainsi nécessaire d’être à l’aise dans la communication, voire avec le travail en équipe.

  • Adaptabilité :

Le travail d’un outilleur n’est pas répétitif dans le sens où une fois terminé, le moule ou l’outil ne sera plus à refaire. L’outilleur saura donc s’adapter à une demande de travail variée. En outre, la technologie de création assistée par ordinateur (CAO) évolue rapidement et l’outilleur devra y rester sensible.

Formation et accès au métier d’outilleur

De nombreuses formations permettent d’accéder à ce métier, voici une liste non exhaustive classée par niveau de qualification:

  • CAP

    • CAP outillages en moules métalliques,
    • CAP outillages en outils à découper et à emboutir,
    • CQP (certificat de qualification professionnelle organisé par la branche) de fraiseur, outilleur-mouliste, outilleur en emboutissage
  • Bac Pro

    • Bac pro technicien outilleur,
    • Bac pro technicien modeleur,
    • Bac techno STI2D
  • Après le Bac

    • BTS CPI – conception de produits industriels,
    • BTS ERO – études et réalisation d’outillages de mise en forme des matériaux,
    • BTS CRCI -conception et réalisation en chaudronnerie industrielle.

Ces qualifications sont accessibles en apprentissage et en alternance avec un contrat de professionnalisation.

Source: cidj.com

Prétentions salariales et possibilités d’évolution :

On peut débuter le métier d’outilleur comme simple ouvrier touchant le SMIC (1500-1700€) puis se spécialiser au cours de sa carrière dans des produits de plus en plus complexes.

La formation interne est une composante importante des métiers de la métallurgie et l’évolution au cours de la carrière n’est pas rare.
Vous pouvez trouver de nombreuses offres d’outilleurs chez Indusio.

882 vues, 1 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


        

Copyright © 2017 | Indusio, un site édité par Exapro

Rejoignez nous sur Facebook et restez informés de l'actualité de la métallurgie !Notre page Facebook