Fiche métier : Technicien de maintenance industrielle

Publié par | 13 octobre 2014 | Fiche métier


tech maintenance

Dans une usine du secteur de la métallurgie, le technicien de maintenance entretient les machines de production pour éviter qu’elles ne tombent en panne. Il est le garant de la sécurité et du bon fonctionnement de ces machines. En cas de problème, il doit alors intervenir rapidement pour ne pas ralentir la production. On le sait bien, le temps c’est de l’argent, surtout sur pour les productions de grandes quantités.

Il définit et mène à bien les projets de maintenance, travaille dans le respect des normes de sécurité en vigueur, mais aussi dans le cadre de délais et d’un budget précis. Enfin, il met son expertise au service de l’entreprise afin d’optimiser l’organisation du travail. C’est un maillon très important de l’entreprise.

Les techniciens de maintenance industrielle travaillent dans des secteurs très variés tels que l’automobile, la robotique, l’aviation et bien d’autres encore ! De quoi trouver facilement son bonheur.

Actions principales du technicien de maintenance

L’objectif prioritaire de tout technicien de maintenance est d’éviter la panne et donc par la même occasion l’interruption d’une production. La moindre défaillance technique pouvant entraîner des coûts supplémentaires élevés, il vaut mieux miser sur le contrôle, la surveillance et l’entretien régulier des équipements. D’ailleurs s’il y a bien une devise que nos techniciens de maintenance connaissent bien c’est celle-ci : mieux vaut prévenir que guérir ! Pour éviter tout dysfonctionnement ils doivent donc :

  • Mener des actions curatives et préventives sur les machines
  • Organisation des opération de maintenance au sein de l’entreprise
  • Apporter des conseils et une assistance technique aux utilisateurs

Si malgré tout, une panne survient, il faut alors intervenir au plus vite. À l’aide de divers tests et de mesures, le technicien de maintenance établit un diagnostic et effectue les opérations qui en découlent. Une fois les modes de défaillance des équipements analysés il devra proposer et appliquer ses solutions. Changer une pièce défectueuse, modifier des réglages, corriger certaines données du programme informatique qui pilote les machines automatisées, pour pouvoir remettre la machine en service le plus rapidement possible.

Enfin il va chercher à fiabiliser et améliorer l’outil de production afin de réduire les coûts par tous les moyens. Toujours à l’affût des évolutions technologiques, il conçoit et propose des solutions, en vue d’optimiser la sécurité et les performances des matériels. Mais il aura aussi le devoir de :

  • Définir des charges, un budget et un délai pour les projets
  • Tenir le budget prévu tel que défini dans le cadre de ces arrêts
  • D’analyser les pannes répétitives et les équipements à dépenses importantes

Compétences requises ? De la technique mais pas seulement !

Les entreprises recherchent des professionnels ayant des connaissances techniques dans les disciplines suivantes : automatismes, mécanique, hydraulique, pneumatique, électricité industrielle. Mais aussi des profils curieux, qui sont à l’affût des dernières technologies et prêts à se maintenir en permanence à niveau. Ils doivent aussi avoir un certain nombre de connaissance comme :

  • Savoir rédiger un cahier des charges
  • Connaissances en GMAO (Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur)
  • Maîtriser les outils d’aide à la conception et gestion de projet, CAO et DAO

En maintenance, être un as de la technique ne suffit pas. Savoir informer est aussi une priorité. Être capable d’écouter, de dialoguer et de convaincre sont des atouts précieux. Ce métier est fait pour ceux qui aiment travailler en équipe, pour résoudre des problèmes complexes.

De nos jours les entreprises recherchent aussi des professionnels flexibles, disponibles et prêts à se remettre en question, pour mieux évoluer.

Études pour accéder au métier de technicien de maintenance.

Le métier de technicien de maintenance est accessible à partir du niveau Bac. Les Bacs acceptés pour la tenue de ce poste sont:

  • Bac Pro maintenance des équipements industriels (MEI)
  • Bac techno STI2D

La formation peut être complétée grâce à un BTS dans les domaines suivants: Maintenance industrielle, mécanique et automatismes industriels, électrotechnique.
Il est également possible de continuer avec un DUT en génie électrique et maintenance ou informatique industrielle.
Si désiré, vous pouvez aussi passer par un Master professionnel (Bac +5) en sciences et technologies avec pour spécialisation gestion de la production industrielle.

Quelles sont les possibilités d’évolution ?

Responsable de maintenance, Ingénieur maintenance après un Bac+5.

1242 vues, 1 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


        

Copyright © 2017 | Indusio, un site édité par Exapro

Rejoignez nous sur Facebook et restez informés de l'actualité de la métallurgie !Notre page Facebook