Interview: étudiant en Bac Pro Maintenance des équipements industriels

Publié par | 5 août 2014 | Interviews


9838832

Aujourd’hui nous avons le plaisir d’interviewer un élève au lycée technique Henri Brisson de Vierzon, Cher (18), Région Centre. II nous présente son parcours et ses envies, mais surtout, son intérêt pour les métiers de l’industrie. Voici l’entretien que l’équipe d’Indusio a eu avec cet élève au profil industriel:

Quelle formation suivez vous actuellement?

Je suis actuellement en Bac pro maintenance des equipements industriels.

Quelles sont enseignements/matières/domaines d’application principaux?

En cours nous avons principalement de la maintenance préventive et de la maintenance améliorative.

Souhaiteriez vous continuer vos études après avoir obtenu le diplôme que vous préparez actuellement?

Oui, je pense que c’est nécessaire pour avoir un bon poste.

Pourquoi avoir choisi cette voie?

J’ai principalement choisi cette voie pour l’aspect manuel car avoir seulement de la théorie au lycée général m’ennuyait.

Quel est le métier que vous souhaiteriez faire?

Je n’en suis pas encore sûr, c’est trop tôt pour le dire car je n’ai pas fini ma formation.

Où vous voyez-vous dans 5 ans?

J’aimerais travailler en usine probablement en tant que technicien de maintenance, ou bien si ça ne marche pas je me mettrai à mon compte dans un tout autre domaine.

Pensez vous qu’il faille parler un peu anglais dans votre domaine?

Oui, c’est meme essentiel, comme la plupart des entreprises collaborent avec d’autres entreprises à l’étranger.

Recommanderiez vous à un élève ne sachant pas dans quel voie poursuivre ses études de préparer un diplôme pour travailler dans l’industrie et/ou la maintenance?

Oui, pour un peu qu’il soit motivé, sinon il vaut mieux en rester à la théorie car les métiers dans le domaines de la maintenance ont des conditions de travail difficiles.

La majorité des jeunes se désintéressant graduellement de l’industrie en général, il est bon de voir que la situation n’en est pas arrivée à un point mort. En effet, malgré le contexte économique, les entreprises de la métallurgie n’arrivent pas à recruter certains profils très techniques. Parmi les métiers déjà en tension, on peut citer : technicien méthodes, technicien d’atelier d’usinage, chaudronnier industriel et aéronautique, soudeur, opérateur composite, technicien de maintenance, ascensoriste ou hydraulicien…

Avec 39% des emplois perdus en 20 ans, il faudra alors plus de profils industriels chez les jeunes, et ce notamment notamment dans le domaine de la maintenance.

419 vues, 1 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


        

Copyright © 2017 | Indusio, un site édité par Exapro

Rejoignez nous sur Facebook et restez informés de l'actualité de la métallurgie !Notre page Facebook