La République Tchèque ou le paradis de l’industrie

Publié par | 19 avril 2016 | Marché de l'emploi


b90ece_1b571c38930547169b7205a33546ec7cEt si vous investissiez en République Tchèque ? C’est une stratégie de développement qui ne vous a peut-être pas effleuré l’esprit, mais dans un contexte économique difficile pour de nombreux pays européens, ce marché d’Europe Centrale tire son épingle du jeu et présente des résultats économiques flamboyants.

L’industrie comme fer de lance

Avec un taux de croissance de 3,9% au troisième trimestre de l’année 2015, la République Tchèque a de quoi faire rougir nombre de ses voisins européens. Des résultats économiques qui devraient se poursuivre dans les années à venir, et qui doivent beaucoup à la bonne santé du secteur industriel tchèque.

Portée par l’industrie automobile, la plasturgie et la mécanique, la production industrielle nationale a augmenté de 4,4% en un an. Le marché de l’automobile, pilier de l’économie tchèque, continue de présenter des résultats impressionnants : en 2015, la production automobile affichait une augmentation record de 4,25% par rapport à l’année précédente.

Autant de points positifs qui intriguent les investisseurs, de plus en plus nombreux à se tourner vers le marché tchèque sans le regretter. Selon une étude menés par plusieurs chambres de commerce de la région, 92% des entreprises qui ont investi en République Tchèque feraient le même choix aujourd’hui.

Consciente de cet attrait croissant des entreprises et des investisseurs pour l’industrie Tchèque, la chambre de commerce Franco-Tchèque a mis en place un service d’appui aux PME souhaitant s’implanter dans le pays. Une initiative matérialisée par Pavillon France, projet d’accompagnement à la participation des entreprises au salon International de la Construction Mécanique de Brno. Une véritable aubaine pour les entreprises à la recherche d’une porte d’entrée sur les marchés d’Europe Centrale et de l’Est.

L’emploi, seule menace à l’horizon

Alors que les pays occidentaux souffrent d’un chômage élevé, la République Tchèque, elle, doit faire face à un type de situation bien différent, mais toujours lié à l’emploi : le manque de main d’œuvre. En effet, en raison d’un taux de chômage particulièrement faible (4,5% en 2015), certains secteurs se plaignent d’un recrutement rendu compliqué par un manque de travailleurs disponibles sur le marché de l’emploi.

Une situation exceptionnelle d’un point de vue français, mais qui inquiète à l’Est. Afin de pouvoir poursuivre sa croissance économique, le pays aura besoin d’une augmentation du nombre de travailleurs.

Malgré tout, cette situation anodine pourrait représenter une aubaine pour de nombreux travailleurs qualifiés étrangers, qui pourrait trouver en République Tchèque des opportunités d’emplois dans le secteur de l’industrie. Un Graal parfois bien difficile à trouver en Europe de l’Ouest.

522 vues, 1 aujourd'hui


        

Copyright © 2017 | Indusio, un site édité par Exapro

Rejoignez nous sur Facebook et restez informés de l'actualité de la métallurgie !Notre page Facebook