L’alternance, la voie royale pour accéder à la métallurgie

Publié par | 27 février 2015 | Candidats, Marché de l'emploi, Recruteurs


Alternance

L’alternance attire de plus en plus les jeunes étudiants avides d’une insertion professionnelle rapide. Elle est aussi plébiscitée par les entreprises puisqu’elle leurs permet d’engager des jeunes qu’elles pourront former selon leur souhaits. Détails sur ce type de formation.

Présentation de l’alternance

Commençons par le commencement, qu’est ce que l’alternance? L’alternance est est un système de formation qui permet à la personne désireuse de se former de pouvoir coupler des périodes formations théoriques en établissement d’enseignement “classique” avec des périodes de travail en entreprise.

En France, il existe 2 principaux types de contrat d’alternance:

  • Le contrat de professionnalisation qui permet à des jeunes entre 16 et 25 ans de compléter leur formation initiale et à des demandeurs d’emplois de 26 ans et plus d’obtenir un diplôme professionalisant et ainsi faciliter leur réinsertion sur le marché du travail. La rémunération sera alors indexé sur le SMIC par rapport au niveau d’études et à l’âge de l’alternant.
  • Le contrat d’apprentissage est principalement destiné à des étudiants entre le niveau CAP et Bac+5 et qui, dans le cadre de leur études, vont alterner entre leur établissement d’origine et une entreprise qui les accueillera sous le statut d’apprenti. Un contrat d’apprentissage sera alors signé par les 2 parties, l’apprenti et l’école, sous l’autorité d’un CFA (Centre de Formation d’Apprenti). Ce contrat aura alors une durée de 1 à 3 ans, selon le diplôme préparé.

Pourquoi faire une formation en alternance dans la métallurgie ?

Côté étudiant, la formation en alternance compte un certain nombres d’avantages indéniables:

  • La formation est gratuite, hormis un éventuel achat de matériel. Les frais de scolarité sont en effet entièrement pris en charge par l’employeur et par l’état.
  • En tant qu’apprenti, l’étudiant percevra une rémunération. Cette rémunération dépendra de l’âge de l’apprenti, et de la durée du contrat. En outre, l’apprenti est considéré comme n’importe quel autre employé et pourra ainsi recevoir des tickets-restaurants, un éventuel treizième mois, cotiser pour sa retraite et sa mutuelle etc…
  • De nombreuses aides sont pourvues aux apprentis, au niveau national ou régional. Ces aides sont notamment axées sur l’aide au logement et l’aide au transport.
  • L’alternance permet d’intégrer une entreprise, se faire former par ses employés, et si l’apprenti convient à l’employeur, il n’est pas rare qu’on lui propose un emploi suite à la fin de son contrat. L’alternance permet donc de faciliter l’entrée dans le monde du travail.

Pourquoi prendre un étudiant en alternance dans son entreprise ?

Pour l’employeur aussi, l’alternance comprend de nombreux avantages:

  • Recruter un apprenti permet de recruter une personne concernée par le secteur de l’entreprise et adaptée à ses besoins.
  • Un jeune employé, voire très jeune pour certains apprentis, apporte une vision fraîche et neuve sur l’entreprise et son organisation. Il peut être à même de proposer de nouvelles méthodes, un nouveau produit ou une nouvelle manière d’aborder le travail.
  • L’accueil d’un apprenti, bien qu’il nécessite un suivi, ne requiert pas une surcharge administrative trop importante, puisque c’est principalement son établissement d’origine qui en sera en charge. Les démarches administratives ont d’ailleurs été grandement simplifiées ces derniers temps. La chambre de commerce et d’industrie référente est également disponible pour aider l’entreprise dans ces quelques démarches. L’établissement d’origine de l’apprenti contrôlera cependant régulièrement que le travail effectué soit en accord avec l’enseignement procuré.
  • Un jeune apprenti qui aura choisi cette voie en connaissance de cause sera par nature fortement motivé. Se priver de vacances pendant au moins 1 ans prouve une véritable volonté de travail et une certaine motivation, surtout à cet âge !

L’insertion dans le monde de l’industrie s’effectue de plus en plus via l’alternance, et il y eu en 2014 pas moins de 26 000 contrats d’apprentissage et 11 000 contrats de professionnalisation. Le groupe industriel Thalès à lui seul prévoyait par exemple pour 2014 1450 recrutements pour des alternants ayant un niveau entre bac+2 à bac+5. (source: letudiant.fr)

553 vues, 1 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


        

Copyright © 2017 | Indusio, un site édité par Exapro

Rejoignez nous sur Facebook et restez informés de l'actualité de la métallurgie !Notre page Facebook