Le soudage de A à Z

Publié par | 3 juin 2015 | Candidats, Marché de l'emploi, Recruteurs


Soudure

Souder c’est assembler deux pièces, généralement de métal, en les faisant fusionner via la fonte optionnelle d’un métal annexe. Mais derrière cette définition simpliste, existe une multitude de subtilités que nous allons tenter d’aborder aujourd’hui.
On en profitera aussi pour rappeler que le terme “soudure” vaut pour le résultat d’une action de “soudage”.

 

Le soudage “classique”

Rapidement, rappelons que le soudage “de base”, le soudage “à la flamme” consiste à utiliser un chalumeau afin de faire fondre le métal que l’on souhaite souder. Afin d’utiliser un métal annexe en toute sécurité, le soudeur va utiliser une baguette de diamètre adaptée avec la main ne soudant pas.

Le soudage à l’arc à l’électrode enrobée

Le soudage “à l’arc”, est le plus répandu des procédés de soudage, on l’appelle aussi soudage manuel ou soudage à la baguette. On va ici remplacer le chalumeau par un arc électrique afin d’obtenir la chaleur requise pour obtenir la fusion du métal. La pièce à souder va être rapproché de l’arc électrique par le soudeur, faisant ainsi chauffer la pièce avant d’éventuellement la faire fondre.

Ce soudage nécessite un générateur électrique, qui va être raccordé à la pièce à souder. Cette dernière va donc chauffer, à hauteur de 3200°C, la pièce lorsque le soudeur la rapprochera de l’arc. Une vive lumière va alors se créer, ce qui justifie l’utilisation obligatoire d’un masque à soudure.

Les nombreuses déclinaisons de la soudure à l’arc

Le soudage par point

Le soudage par point reprend le principe du soudage à l’arc mais va rajouter à ce dernier une forte pression mécanique entre les pièces au moment de la soudure. Lorsque les deux pièces à souder se touchent, elles sont alors brièvement traversées par un très fort courant électrique qui va alors faire fondre les pièces. La pression exercée tout au long du processus permet de souder immédiatement les pièces.

À noter que l’arc électrique n’étant pas utilisé, ce soudage ne crée pas de lumière vive et le port du masque de soudure n’est pas nécessaire.

Le soudage semi-automatique

Le soudage semi-automatique ne diffère guère du soudage à l’arc et il en reprend le principe. La différence est que l’électrode utilisée pour le soudage à l’arc va être remplacée par un fil fusible.

Ce type de soudage est très pratique puisqu’il permet de souder dans toutes les positions et sur différents types de métaux: inox, fonte ou aluminium.

Le soudage MIG-MAG

Les différents soudages de type MIG ou MAG vont fonctionner selon le même principe que le soudage semi-automatique, mais ils vont s’effectuer sous la protection d’un gaz. La nature du gaz influant sur l’appellation du soudage.

  • MIG:

    Cet acronyme vaut pour l’anglais “Metal Inert Gaz”. En effet, un gaz inerte va être propulsé sur la soudure en cours. Généralement, on propulse de l’Argon ou de l’Hélium

  • MAG:

    Cet acronyme vaut quant à lui pour “Metal Active Gaz”. Cette fois ci, le gaz propulsé sera actif et sera généralement un mélange Argon/CO2 ou Argon/Oxygène

Les modalités des soudages vont dépendre du type des métaux à souder, de l’intensité électrique et du type de soudure souhaitée.

Le soudage TIG

Le soudage TIG est une autre possibilité de soudure, puisqu’il combine l’utilisation d’une électrode en tungstène ( et non pas un fil fusible comme la soudure semi-automatique) avec la protection d’un gaz inerte. TIG signifie en effet “Tungsten Inert Gas”.

La composition du tungstène va pouvoir être modifiée selon le type de métal à souder.

Les procédés et leurs références selon la norme ISO 4063

Procédé Références
Soudage à l’arc avec électrode enrobée 111
Soudage à l’arc avec fil fourré sans gaz de protection 114
Soudage à l’arc submergé 12
Soudage MIG 131
Soudage MAG 135
Soudage oxygaz 311
Soudage MAG avec fil fourré 136
Soudage TIG 14
Soudage à l’arc plasma 15

Source

Vous pouvez trouver ici toutes nos offres d’emploi de soudeur.

1631 vues, 3 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


        

Copyright © 2017 | Indusio, un site édité par Exapro

Rejoignez nous sur Facebook et restez informés de l'actualité de la métallurgie !Notre page Facebook