Les 4 éléments clefs d’un entretien d’embauche fructueux

Publié par | 2 juin 2014 | Candidats


entretien d'embauche

Être invité à participer à un entretien d’embauche signifie que vous avez été selectionné parmi un certain nombre de candidats, et que votre CV et votre lettre de motivation ont su partiellement convaincre le recruteur. L’entretien étant la dernière barrière avant d’être potentiellement recruté, il est donc recommandé de bien s’y préparer afin de mettre toutes les chances de son côté.

1. Soignez votre attitude

Votre attitude est le premier point à soigner. En effet, si le recruteur organise un entretien en face à face, c’est notamment pour définir quelle est votre attitude générale, mais aussi dans le but d’avoir bref aperçu de votre personnalité. Ces éléments sont important afin d’évaluer si oui ou non vous vous intégrerez à l’entreprise. Montrez-vous donc positif et n’hésitez pas à mettre en avant certaines qualités personnelles (mais pas trop) pouvant être utiles à l’entreprise. Exemple: vous postulez pour un poste de chef de ligne de production et vous jouez depuis 7 ans dans la même équipe de football? A travers cette expérience extra-professionnelle vous pouvez donc faire valoir votre esprit d’équipe et votre capacité à déléguer.

2. Renseignez vous sur l’entreprise et sur la concurrence

Un candidat ayant déja une connaissance approfondie des activités de l’entreprise a beaucoup plus de chances d’impressionner un recruteur. N’hésitez donc pas à faire vos recherches et si besoin, à poser des questions lors de l’entretien : Pourquoi avoir choisi de travailler sur telle ou telle marque de machine, quelles sont les ambitions futures de l’entreprise, possibilités de développement… Toutes ces questions montrent votre intérêt pour l’entreprise et vous permettront de mieux répondre à la question  “Pourquoi rejoindre notre entreprise plutôt qu’un concurrent ?”, souvent posée par les recruteurs.

3. Allez au delà de votre CV

Si vous avez été convoqué à un entretien, ce n’est pas pour paraphraser votre CV. De ce fait, il est important de mettre en avant les éléments pouvant s’avérer utiles pour l’entreprise mais ne figurant pas déja dans votre CV. Il arrive de se voir confier des tâches n’étant pas forcément définies dans le contrat de base et qui permettent d’acquérir de nouvelles expériences. Vous avez ponctuellement travaillé en anglais avec des clients internationaux? Intégrez ce genre de faits à votre discours afin de prouver que vous êtes capable d’aller au delà des attentes de votre chef.

4. Questions destabilisantes? Savoir parer.

Certaines questions peuvent mettre mal à l’aise durant un entretien, il faudra donc montrer votre assurance. Des questions telles que “Comment expliquez vous votre période d’inactivité?” ou encore “Pourquoi avoir tenu un poste de d’électrotechnicien alors que vous avez une formation de technicien méthodes?” sont des questions posées dans le but de comprendre votre parcours et vos objectifs de carrière. La meilleure attitude à adopter est de replacer les éléments dans leur contexte de façon concise. Vous avez été au chômage pendant une longue période? Mettez en avant les projets et/ou informations que vous avez pu mener à bien pendant ce temps d’inactivité afin de montrer votre volonté de productivité.

N’hésitez pas à vous entraîner à adopter la bonne attitude en entretien. Cela vous aidera à vous sentir sûr de vous et à mettre en confiance votre interlocuteur, et a fortiori maximisera vos chances d’être embauché. Pour en savoir plus sur l’emploi dans le secteur de la métallurgie, n’hésitez pas à consulter nos autres articles sur ce thème.

1089 vues, 1 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


        

Copyright © 2017 | Indusio, un site édité par Exapro

Rejoignez nous sur Facebook et restez informés de l'actualité de la métallurgie !Notre page Facebook