Les 4 éléments de langage corporel facile à prendre en compte avant un entretien

Publié par | 27 mars 2015 | Candidats, Recruteurs


Non verbal

L’étude de la communication non-verbale, ou langage corporel, qu’on nomme synergologie, peut s’avérer très intéressante pour un candidat ou un recruteur avant un entretien d’embauche. Cette science a établi que la parole ne comptait que pour 7% de la communication et que donc 93% de la communication était non-verbale. Voici les erreurs que vous pourrez facilement gommer, quelque soit le côté de la table ou vous serez pendant l’entretien d’embauche.

1. Votre visage, premier élément à surveiller

Votre visage est ce que doit regarder votre interlocuteur, aussi il est extrêmement important dans une communication. Les yeux sont les premiers éléments physiques qui vont avoir une importance dans la communication non-verbale, puisque dès que l’on va se saluer, on va se regarder dans les yeux. Aussi, évitez de regarder quoi que ce soit d’autre que votre interlocuteur, et croisez son regard. Prêtez attention cependant à ne pas dévisager la personne en face de vous, cela peut mettre mal à l’aise. Vous pouvez faire l’expérience chez vous, la prochaine fois qu’on vous parlera, concentrez vous sur la couleur des yeux de votre interlocuteur durant l’intégralité de la conversation et vous devrez sentir une sorte de malaise s’instaurer assez rapidement. Pendant la conversation, n’hésitez pas à hocher la tête afin de signifier que vous écoutez et comprenez ce que dit votre interlocuteur. Enfin, si plusieurs personnes se trouvent face à vous, partagez votre “temps de regard” également entre chacune d’entre elles.

2. Une poignée de main extraordinaire

“Extraordinaire” dans le sens où une poignée trop forte ou trop faible enverra un message fort à l’autre personne. Une poignée de main “faible” sera interprétée comme un manque de dynamisme voire d’implication alors qu’une poignée de main trop forte sera vue comme un abus de confiance en soi, ou une volonté de dominer son “adversaire” du jour. Qu’importe de quel côté penchera la balance, ce ne sont pas les meilleurs signaux à envoyer avant un échange professionnel. Une poignée de main “ferme, mais pas trop” est donc à conseiller ici.

3. Quand vous écoutez, vous communiquez !

Le stress, la peur de ne pas plaire, le besoin d’obtenir ce travail ou de remplacer un employé à un poste important, tous ces éléments se ressentent sur votre communication non-verbale et certains signaux généraux sont à proscrire si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté. Tous ces facteurs sont aussi à prendre en compte lorsque vous n’avez plus la parole et que vous devez écouter l’autre personne:

  • Évitez donc de croiser quoi que ce soit: jambes, bras etc… cela traduit un malaise à communiquer et une “fermeture” vis à vis de l’autre.
  • Les gestes parasites: lâchez ce stylo, laissez cette mèche tranquille, vos lunettes sont bien en place soyez tranquille, bref tous ces gestes indiquent à votre interlocuteur que vous n’êtes pas serein dans la communication et qu’au lieu de l’écouter vous vous concentrer sur d’autres choses..

 

4. Votre posture: Ambition ou soumission ?

Voici une petit moyen mnémotechnique qui pourra vous aider à comprendre l’importance de la posture lors d’un échange: votre dos devrait être aussi le droit que le A de « Ambition », alors que si il ressemble au S de « Soumission » vous ne donnerez pas la meilleur image de vous même. Ajouter à cela des épaules ouvertes, un buste droit, et vous obtiendrez une posture adéquate à un entretien professionnel. En résumé, tenez vous bien droit, sur votre chaise, sans en rajouter non plus, vous devez sembler à l’aise et non pas bloqué dans votre costume/tailleur.   Tous ces éléments, qui sont à adapter selon votre ressenti, le poste désiré et votre appréhension vis à vis de votre interlocuteur devraient pouvoir vous aider à donner une image en adéquation avec celle que vous souhaitez transmettre à la personne en face de vous. Retrouvez nos autres articles sur l’entretien d’embauche: Que faire dans la foulée de l’entretien ? Comment rater un entretien d’embauche pour un poste dans la métallurgie ?

923 vues, 2 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


        

Copyright © 2017 | Indusio, un site édité par Exapro

Rejoignez nous sur Facebook et restez informés de l'actualité de la métallurgie !Notre page Facebook